BOSSA NOVA française

 La parisienne, interprétée par Sylvie Rivière et Denis Jolivet pour la musique. Clip vidéo, parole, mélodie et  sculpture Sy.

Avec Denis et Sylvie Rivière, on avait pensé à faire un album. Je devais m’occuper des clips vidéo, mais je crois que, finalement, j’ai plus envie d’aventure humaine que d’aventure virtuelle.

 

 

 

C’est après avoir gagné facilement plusieurs concours de poésie que j’ai eu envie d’essayer de composer des chansons avec des amis en écrivant les paroles. J’imaginais la musique comme une merveilleuse aventure de groupe qui allait me permettre de travailler avec les autres. Je pensais pouvoir être moins seule ainsi car la peinture est un art assez solitaire.

 

Mais je me suis rendu compte que lorsqu’on propose de faire une chanson aujourd’hui, les gens répondent qu’ils n’ont pas le temps. Même des gens qui ont pourtant un vrai talent disent avoir d’autres préoccupations pour le moment.

 

 

 

Les méthodes de travail ne sont plus ce qu’elles étaient. Maintenant les musiciens s’envoient des fichiers mp3 et chacun travaille de son côté. On fait seulement quelques répétitions rapides afin de caler le rythme et corriger les derniers détails. Après les dernières modifications du texte, on se retrouve trois heures en studio au moment de l’enregistrement, puis chacun se retrouve de nouveau seul avec l’arrangeur pour faire les arrangements. Voilà comment naît une chanson dans notre monde moderne !

 

 

 

L’un de mes amis est guitariste, enregistre des chansons et voyage beaucoup à cause de son travail. L’auteur des textes vis aux Etats-Unis, tout comme le concepteur des jaquettes. Il travaille ses morceaux de guitare en solo durant ses déplacements, puis envoie à son ami bassiste en France sa partie du morceau en fichier numérique. En retour, celui-ci lui envoie la basse et ainsi de suite.

 

Ils se retrouvent pour finaliser le clip vidéo et l’auteur n’est même pas présent en général !

 

C’est comme cela qu’on arrive à faire tout un album qui demande beaucoup de travail. En le construisant petit bout par petit bout et s’échangeant des sons d’un bout à l’autre de la planète, au lieu de travailler ensemble à l’ancienne. Voilà comment naît aujourd’hui un album de rock anglais…