artiste peintre Toulouse

la Dépeche du midi, 2014

Devant la catastrophe, SY, a demi-masquée, panse les plaies./Photo DDM.


Si vous ne connaissez pas SY, allez donc découvrir son imaginaire en peinture, croquis et pastels au Lézatelier bon thé, chez Fred et Sonia, rue François-Verdier du 3 au 30 novembre.2014 Et si vous aimez les œuvres spontanées, vous aimerez SY. Celle qui se fait appeler SY, comme Sylvie, est un bout de femme la tête pleine d'énergie bouillonnante qui saute sur toutes les bonnes occasions pour s'exprimer. Elle est aussi vive que son travail est réalisé sur le vif. Elle peint ou dessine comme elle parle, avec la franchise et l'impulsion qui l'animent. Des nus, des sanguines, des nus contemporains, des toiles effet vitrail, des nu-mériques, des musiciens en clair-obscur et l'onde de choc d'AZF. Une toile d'une grande dimension réalisée en 2002, intitulée «La déchirure». «J'ai voulu symboliser le traumatisme sonore et physique subi par des milliers de personnes. Les deux explosions, la déflagration et les vitres qui volent en éclats, le réseau téléphonique coupé… l'apocalypse quoi !» Et puis la lente réparation : la toile elle-même balafrée et recousue d'un fil de cuivre représente le lien retrouvé.

Recalée des concours, SY persiste, en 1989, sur les conseils d'un ami, à poursuivre son chemin artistique, sûre d'elle. Elle ne pouvait de toute façon faire autre chose de sa vie. Et propage dans d'autres techniques son art, tel ce livre audio qu'elle dévoilera le dimanche 16 novembre, à midi, à l'occasion du vernissage, ou une sculpture en béton cellulaire plâtré. A découvrir. Contact : www.sylavie.com la Dépeche du midi

REVUE DE PRESSE EN DIAPORAMA

LA LIBERTÉ D EXPRESSION GUIDANT LE PEUPLE